Facebook Twitter Flux RSS
inscription newsletter je m'inscris à la newsletter
ajouter aux favoris j'ajoute le blog à mes favoris

Histoire de la lingerie (suite…)

No votes yet.
Please wait...

Un grand saut en arrière aujourd’hui sur mon blog lingerie : nous sommes au Moyen-âge, où les vêtements de dessous restent encore plus que sommaires.

 

Au moyen-âge, « cachez ce sein que je ne saurais voir ! »

 

Le Moyen-âge est très religieux, et le puritanisme contraint les femmes à s’envelopper dans des corsets : qu’on ne voie surtout aucun attribut féminin ! Le corsage lacé enserre donc le buste telle une cuirasse… Les femmes portent également des chemises blanches (en fait une grossière toile de lin ou de coton qui fait office de sous-vêtement, mais qui peut se laver et permet ainsi une meilleure hygiène – A noter que le concept d’hygiène de l’époque était assez éloigné du nôtre…). Les robes sont ensuite lacées par dessus ces chemises, que portent aussi les messieurs.

 

On peut observer tout de même de très nettes différences entre les femmes des populations aisées, les nobles et les paysannes, et ceci à travers tous les âges. Les chemises des femmes du peuple servent en effet tout à la fois de chemise, de maillot de corps, de chemise de nuit et de culotte ! (c’est cette même chemise qui, raccourcie au fil du temps, puis cousue à l’entrejambe deviendra une culotte), alors que les femmes nobles portent une chemise comme vêtement de nuit, mais se doivent de porter un corset la journée.

 



7 Commentaires | Mots-clés : , , , ,

7 commentaires pour “”

  1. 1ROSA, le 6 avril, 2011 à 14:17 a dit:

    Heureusement que la Sté n’éxistait pas à cette époque, car nous n’aurions pas beaucoup travaillé !!!
    De nos jours, aussi, à mon humble avis, je pense qu’une femme de la ville est plus coquette que celle de la campagne. Je parle en règle générale bien sur. Bel article tout de même.

    No votes yet.
    Please wait...

  2. 2soyer Mary, le 6 avril, 2011 à 17:02 a dit:

    je ne suis pas d accord avec Rosa aujourd hui il n y a pas de difference entre les femmes de la ville et celles de la campagne je suis coiffeuse a la campagne et je peut vous dire que les femmes s entretiennent autant qu en ville si ce n est plus .Sympa l article .

    No votes yet.
    Please wait...

  3. 3Nathalie, le 6 avril, 2011 à 17:06 a dit:

    Je ne suis pas d’ accord , je connais beaucoup de femme de la campagne bien plus coquette que certaines de la ville. Bien sur en dehors de leur vie dans les champs !!!! Pourquoi des aprioris comme ça !!!! Il n’ y a pas que des riches et des nobles en ville . Tout cela me fait sourire.

    Mon commentaire bien sur par rapport a celui de Rosa.
    Sans rancune …..

    Très belle photo !

    No votes yet.
    Please wait...

  4. 4ROSA, le 7 avril, 2011 à 19:29 a dit:

    Je me suis mal exprimée….Je parlais de la lingerie évidement. Moi aussi j’habite en milieu rural et, bien sur quelles sont coquettes.
    Toutes mes excuses.

    No votes yet.
    Please wait...

  5. 5aa, le 10 juin, 2011 à 18:47 a dit:

    Bonjour,

    votre description de la lingerie et de la mentalité médiéval repose sur des clichés. Tout d’abord, le Moyen Age (500-1500) ne connait pas le corset. L’histoire du corset apparait au XVIe siècle avec le corps à baleines. D’ailleurs, les robes (ou plutôt cotte et surcot) sont rarement lacées. On préférait les boutons et les fermaux.

    Les femmes médiévales portaient bien en sous-vêtement une chemise. Cette chemise était de couleur blanche (comme les draps) faite en lin principalement, mais on trouve des mentions de chemise de soie, d’ortie ou de chanvre suivant les moyens financiers du porteur. A noter que la pudibonderie médiévale est très loin de la notre. Au Moyen Age, à part les moines, on dormait nu.
    Pour la deuxième moitié du Moyen Age, on a des mentions de bandeau pour maintenir la poitrine.

    La culotte n’a pas son origine dans la chemise mais dans les braies.

    Une bibliographie du vêtement au Moyen Age: http://questes.free.fr/pdf/biblio/bibli-vetement1.pdf

    Concernant l’hygiène au Moyen Age, je vous conseille cet ouvrage: Sophie Albert (dir.), Laver, monder, blanchir. Discours et usages de la toilette dans l’Occident médiéval, Paris,2006.

    No votes yet.
    Please wait...

  6. 6Héloïse, le 26 mai, 2012 à 16:45 a dit:

    Je suis bien aise de voir que tout le monde ne se laisse pas submerger par la foule de clichés concernant le Moyen-âge…
    Merci à vous, « AA » de redonner un peu de bon sens à cet article.

    No votes yet.
    Please wait...

  7. 7Van, le 28 octobre, 2012 à 21:25 a dit:

    Merci AA, je préciserais concernant les laçages que l’on en trouve presque uniquement sur les robes du XV° siècle et que le laçage ne se fait qu’en spirale, le laçage croisé apparait bien plus tard.
    Pour ce qui est du coton, il ne commence à être exporté qu’à partir du XIII° siècle et au début uniquement sous la forme de bourre ou de fil. Il faut attendre la fin du XIV° siècle pour le voir commencer à être utilisé en tant que tissu couramment, soit peu de temps avant la fin du Moyen Age tout de même.
    Biblio d’Elena Rozoumniak > super!
    Sa thèse > http://www.theses.paris-sorbonne.fr/rozoumniak/rozoumniak/html/index-frames.html

    No votes yet.
    Please wait...

Laissez un commentaire