Facebook Twitter Flux RSS
inscription newsletter je m'inscris à la newsletter
ajouter aux favoris j'ajoute le blog à mes favoris

A la une des dessous de Catherine

 

CHALLENGE #GardeRobeTanaïs

2019, est-ce l’année où nous allons limiter nos achats de vêtements ?

Vous allez dire «mais qu’est ce que c’est cette marque qui incite ses clientes à acheter moins ?». Vous avez bien lu !?

 

On s’explique : 

depuis que Lee Vosburgh, blogueuse et styliste canadienne, a lancé le 10×10 Challenge, consistant à limiter son dressing à 10 pièces et à les alterner pour réinventer ses associations de tenues, le défi a fait des émules ! 

Quelques blogueuses françaises s’y sont essayées, telle Julie du blog Sensitive & Colibri, Fanny du blog Ainsi va Fanny, ou encore Géraldine Dormoy la blogueuse de CafeMode et journaliste pour l’Express Styles.

 

À l’heure de la fast fashion, décriée pour des questions éthiques, durables et environnementales, à l’heure des préoccupations économiques afin de mieux gérer notre budget fringues, Tanaïs a décidé de vous parler de cet incroyable challenge à visée minimaliste et intelligente.

 

Que prône cet élan de la sphère mode ?

 

Des achats plus réfléchis ? OUI

Plus de qualité ? OUI

Une vision plus durable de nos achats mode ? encore-OUI

Du made in France ? Pourquoi pas !

 

Rentrons dans le vif du 10×10 Challenge dont voici la règle :

CHOISIR 10 PIÈCES DE VOTRE DRESSING

PREPARER 10 LOOKS DIFFÉRENTS

LES PORTER ET PHOTOGRAPHIER PENDANT 10 JOURS

S’AMUSER ET NE PAS PRENDRE TOUT ÇA TROP AU SERIEUX !

 

 

Chez TANAÏS, on voit ça comment ?

 

Vous aurez remarqué que nos collections ne sont jamais pléthoriques, et pour cause ! Que faire de 16 pantalons différents,12 jupes, 14 robes et 18 paires de chaussures qui dorment dans nos placards ou prennent la poussière.

Car chaque saison, ne nous leurrons pas, nous «tournons» sur moins de vêtements que cela !

 

Chaque saison, chez Tanaïs, nous prenons soin de sélectionner les bonnes matières, de créer les bonnes découpes et détails qui vous mettent en valeur, nous prenons le temps nécessaire pour que la mise au point soit parfaite. Nous prévoyons pour plusieurs âges et morphologies, mais pas davantage qu’il n’en faut.

 

Dans chacune de nos collections de prêt-à-porter, vous trouverez environ entre 25 et 30 pièces suivant les collections. Dans ce catalogue de choix, vous avez déjà de quoi vous constituer un dressing magnifique, qualitatif et varié.

 

Voyez plutôt, si vous vouliez participer au 10×10 Challenge avec une penderie Tanaïs, composée de :

1 manteau, 2 robes, 2 bas (jupe ou pantalon), 4 tops, 1 pull (ou gilet)

lingerie, chaussures, bijoux et autres accessoires à volonté. 

Vous vous prendrez vite au jeu et, même pour les accessoires, leur nombre sera compté tant vous apprécierez le gain de place, le gain de temps et le gain d’argent !

 

Deux exemples de compositions possibles avec la collection hiver 2019 (et les articles qui sont encore en stock à ce jour) :

 

 

1) Robes JADE, LINA / Jupe ZOÉ / Pantalon IVANO / Tops COLINE, DANIA, AYA, ROMANE / Pull FLAVIO / Manteau AMANA

 

Challenge #GardeRobeTanaïs visuel1

 

 

2) Robes ZELLY, NOA / Pantalons DIEGO, GABI / Tops LÉANE, YSA, KAORI, MADDIE / Pull FLAVIO / Manteau AMANA

 

Challenge #GardeRobeTanaïs visuel2

 

 

 

Alors, quel serait pour vous le dressing Tanaïs idéal selon le 10×10 Challenge ?

 

Allez-y, c’est à vous ! challengez-nous sur vos réseaux sociaux avec le hashtag #GardeRobeTanaïs !

Pas de commentaires | Mots-clés :

10 tendances LINGERIE pour l’Hiver 2020

Bonjour à toutes et tous (eh oui, quelques hommes parmi nous s’intéressent aussi à la lingerie féminine que porte leur femme, et c’est tant mieux !)

 

Nous sommes le 18 janvier, faisons ensemble, si vous le voulez bien, un point sur les collections :

– actuellement en promotions pour nos collections Automne/Hiver 2018/2019 Allande et Tanaïs, ainsi que les stocks des précédentes collections, notre site internet a été actualisé en conséquence.

C’est le moment de vous faire plaisir, si les fêtes de Noël ne vous ont pas déjà comblées de parures de dentelle ou de la robe de vos rêves !

– nous finalisons en même temps les prochaines collections Printemps/Été 2019 qui sortiront tout début mars… encore un peu de travail à fournir pour être totalement prêtes… les équipes ont tellement hâte de vous faire découvrir tout cela !

– déjà se profile l’Automne/Hiver 2019/2020. Cela vous semble peut-être lointain, mais il faut prévoir l’avenir, celui de nos collections en particulier, s’informer des tendances, des attentes des femmes, rechercher de nouvelles matières, développer de nouveaux coloris… et se préparer à être au rendez-vous pour VOUS satisfaire !

 

Demain, le SALON INTERNATIONAL DE LA LINGERIE FÉMININE se déroulera à Paris, conjointement avec le salon INTERFILIÈRE pour les matières premières destinées à la Lingerie et au Maillot de Bain. En parallèle, WHO’S NEXT davantage tourné vers l’univers du Prêt-à-Porter, se tiendra aux mêmes dates.

Ce sont des rendez-vous incontournables et une joie de retrouver nos fabricants et le fruit de mois de travail à travers toutes leurs nouvelles propositions de dentelles, broderies, tissus, bandes élastiques, accessoires, bijoux…

 

Quelques pistes des tendances pour nos collections 2020 :

 

  1. DES FIBRES ECO et RESPONSABLES, bio ou ecorecyclées, du made in France, parce que la Nature, l’environnement et les conditions de travail sont au coeur de nos préoccupations
  2. DES TOUCHERS SATINÉS, doux et soyeux, ainsi que les voluptueux velours à travers les inspirations sensuelles des boudoirs
  3. DU MINERAL, en imprimés ou en broderies, c’est la sobriété et la géométrie citadine qui nous inspire les jeux d’ombres et de lumières
  4. MASCULIN / FÉMININ ou comment s’inspirer du look de boss avec des formes tailleurs chic et intemporelles, des chemises revisitées, des rayures ou des petits boutons empruntés aux manchettes
  5. DE L’ANIMAL, des plumes, des tons chauds et terriens pour entretenir notre féminité sauvage et notre nature profonde
  6. DES EFFETS DE CORSETS souples et sculptants qui affirment l’empowerment des femmes à tous les niveaux, et DU NOIR DOMINATEUR, extravagant et rock n’roll
  7. DES COULEURS EN DÉGRADÉ, du pop aux pastels fondus, on ose tout !
  8. DE LA FLUIDITÉ ET DE LA TRANSPARENCE, pour s’assurer une féminité assumée
  9. DES FLORAISONS SUR FONDS SOMBRES, qu’on pourrait dire japonisantes, mais surtout infiniment féminines et bohèmes.
  10. DE L’ARGENT, DE L’OR, ET DU CUIVRE, car rien ne remplace la lumière que vous irradiez en toutes occasions.

 

Demain, c’est le top départ. Déjà notre équipe de style va se projeter dans une nouvelle saison pour vous proposer et vous éblouir avec encore plus de nouveautés… voyez déjà ces magnifiques moodboards !

 

Affaire à suivre…

 

 

(moodboards de Pattern Curator)

Pas de commentaires | Mots-clés : , , , , ,

Lingerie féminine et PETITS SEINS

On parle souvent des poitrines généreuses qui ont du mal à trouver une lingerie adaptée à leur morphologie. Allande répond à ces femmes depuis de nombreuses années en leur proposant des modèles élégants et raffinés sans transiger sur le confort. Nous montons jusqu’au 115E ou 105F sur tous les modèles de soutien-gorge armatures, balconnet ou même les bodys qui le permettent, avec des dos plus hauts, des bretelles plus larges et des bas-bonnets et entre-seins renforcés.

 

Pour autant, on parle peu des petites poitrines qu’on pense déjà bien loties de pouvoir s’offrir une brassière, un triangle, un bandeau ou un sans-armatures, ce que les plantureuses ne peuvent pas se permettre !

Mais, sachez que les petits seins, les 85A, 90A et 85B, rencontrent également leurs difficultés, même si elles ont accès à davantage de choix de modèles.

Comment les mettre en valeur sans vulgarité par exemple ? ou encore comment ne pas les écraser pour rester féminine ? Doit-on les cacher ou jouer de cette particularité ? 

 

 

Tout d’abord, ne négligeons pas notre pouvoir de séduction en étant nous-mêmes convaincues de nos atouts. Le potentiel sexy de Kate Moss, Emma Watson ou encore Vanessa Paradis n’est plus à démontrer.

Les push-up, soutien-gorge amplimousse, balconnet que vous trouverez dans les collections Allande accentueront sans exagération excessive les effets pigeonnants recherchés dans certaines circonstances.

Voici quelques modèles parmi la collection automne/hiver actuelle.

 

les dessous de catherine lingerie pour petits seins visuel1

 

Sachez qu’un soutien-gorge «amplificateur» de volume s’autorise volontiers sous un chemisier, ou une robe, avec un col rond, ou un col claudine (pour décoincer ce look un peu trop sage) ou un décolleté dans le dos.

Mais préférez un soutien-gorge sans armatures ou une brassière avec bords dentelés sous un large pull, un décolleté en V ou un col bateau.

 

LES DESSOUS DE CATHERINE LINGERIE FINE POUR PETITS SEINS VISUEL2

 

les dessous de catherine lingerie fine petits seins visuel3 Les coupes en triangle sont une autre solution. Attention à bien les essayer pour éviter l’effet écrasant que certains modèles bas de gamme peuvent produire. Un beau triangle sait mettre en valeur une poitrine délicate avec une dentelle ou une broderie raffinée ou affriolante. Dans ce cas, la couleur du modèle ou des bretelles travaillées peuvent avoir leur importance…

Ce modèle est proposé à prix réduit jusque fin février 2019, en cliquant ici ou en appelant votre conseillère.

 

En ce qui concerne la tenue, en journée comme en soirée, les petites poitrines peuvent se permettre des décolletés un peu plus plongeants que les fortes poitrines qui peuvent rapidement déconcentrer leur interlocuteur… et s’attirer des regards réprobateurs.

Laissez votre côté androgyne s’exprimer. Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg ou encore l’icône de la mode Kate Moss l’ont compris très vite. Leur singularité a fait leur célébrité.

 

les dessous de catherine célébrités petits seins visuel4credit photo : Pinterest

 

 

Alors, si vous hésitez encore, oubliez vos complexes, et déboutonnez cette encolure. Vous verrez toute votre féminité s’exprimer !

 

 

#petitepoitrine #petitsseins #lingeriepetitepoitrine #soutiengorgepetitepoitrine #allande #allandelingeriefine #charlottegainsbourg #janebirkin #katemoss

 

1 Commentaire | Mots-clés : , , , , , ,

Agathe Dupressoir : a star is born !

agathe dupressoir festival dinan 2018

 

 

Depuis qu’elle a gagné, à sa grande surprise, le concours 2018 des Jeunes Créateurs de Dinan, dont Allande est partenaire officiel depuis de nombreuses années, Agathe Dupressoir continue son parcours, semé d’étoiles.

 

 

Et c’est chez Allande que cet astre est né.

 

 

Entretien avec une jeune femme douce, humble mais déterminée.

 

 

 

Les Dessous de Catherine : Bonjour Agathe, peux-tu nous en dire plus sur toi et ton parcours ?

Agathe Dupressoir : Je suis jeune diplômée de l’école ESMOD, où on apprend la création de mode, le stylisme, le modélisme autant au niveau du dessin que de la réalisation technique.

Je viens de Caen, et j’ai mené mes études à Rennes et à Paris.

Ce cursus se déroule en trois années et se termine par un stage de trois mois.

Suite au concours des Jeunes Créateurs de Dinan en avril dernier, Allande a proposé de m’accueillir pour ce stage. Soutenue par Catherine Lefebvre, j’ai la chance de pouvoir créer une ligne complète d’articles de lingerie, qui viendra rejoindre sa collection Printemps/Été 2019. C’est une opportunité incroyable qui m’est offerte, et je l’espère un tremplin pour l’avenir.

 

LDDC : Dans ton travail, quelle est ton approche pour créer tes produits de lingerie ?

Agathe : En règle générale, je fais beaucoup de recherches, sur les tendances, les formes, les matières, avant de commencer à créer concrètement. Ensuite, je trouve une ou plusieurs images inspirantes qui constituent un espèce de moodboard, et ça me sert de point de départ pour commencer à dessiner. Un thé chaud et de la musique m’accompagnent pour me mettre dans une bulle créative. La musique a ça d’extraordinaire qu’elle me plonge dans un certain état d’esprit et vient influencer mon travail. Les mélodies de Lana Del Rey me font décoller, je mets ça dans mon casque pour trouver l’inspiration.

 

LDDC : Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Catherine Lefebvre ?

Agathe : Nous nous sommes rencontrées au Festival des Jeunes Créateurs de Dinan. J’étais candidate, elle était présidente du jury pour le prix Lingerie du Festival. J’étais intimidée. C’est difficile de porter son travail au  jugement d’une personne dont on sait qu’elle est une grande professionnelle. Son oeil et son avis ont représenté une véritable avancée pour mon travail. Elle m’a beaucoup apporté.

 

LDDC : Justement, parle-nous de tes créations, récompensées du 1er prix à ce Festival ?

Agathe : L’histoire de ma collection, c’était un peu un «Black Swan» remasterisé et appliqué à l’univers de la Louisiane. J’ai travaillé sur le concept d’une femme qui serait bloquée dans le corps d’un oiseau, errant et suivant un refrain obsédant qui l’emmènerait au coeur du bayou.

Les broderies d’oiseaux incrustées sur du tulle ont été élaborés pour donner le sentiment de tatouages sur la peau. Des détails, comme les boutons faits en os, les chainettes ornementales, les croix, amenaient une atmosphère mystérieuse rappelant les rites vaudous.

Enfin, les paysages et écosystèmes aquatiques inspirés de la Louisiane, comme ces racines d’arbres plongeant dans l’eau, transparaissait par l’utilisation de grands fils de dentelles et par la teinture végétale au thé des matières blanches.

Je remercie la Société Desseilles, à Calais, de m’avoir laissée récupérer la fin des bobines de dentelle de leurs métiers à dentelle Leavers. Rien ne se perd, tout se transforme !

 

moodboards agathe dupressoir festival dinan 2018

 

LDDC : Catherine a eu un véritable coup de coeur pour ta proposition audacieuse de lingerie, autant pour la réalisation technique que pour ta créativité.

Agathe : Ça me touche, je voulais embarquer, avec mon histoire, faire ressortir une ambiance quasi mystique, et apporter aussi ma touche perso avec la teinture végétale et l’up-cycle de matières vouées au déchet. Je suis proche de ces considérations qui honorent la nature et respectent le travail en optimisant l’usage des matières sans gâchis inutile.

 

agathe dupressoir gagnante festival dinar 2018

 

LDDC : Quelle image avais-tu de la société Allande quand tu t’es inscrite à ce Festival ?

Agathe : Je ne connaissais pas très bien la marque, seulement de nom. Pourtant, depuis le défilé des collections pendant le déroulement du Festival, jusqu’à mon intégration dans la société pour y réaliser mon stage, j’ai mieux appréhendé ce que je savais déjà d’Allande : de la lingerie de qualité, haut de gamme, de fabrication française, et un soin constant apporté au choix des belles matières, aux découpes et aux finitions. Catherine sélectionne ses matières, les associe, et se laisse porter par l’inspiration que ces associations provoquent en elle. C’est la matière qui crée le projet. Le maintien dans les grandes tailles, le confort, sans transiger sur l’esthétique, sont des points essentiels du savoir-faire corsetier de la marque Allande.

 

LDDC : Le fait qu’Allande soit une entreprise familiale, dirigée par une femme, est quelque chose qui te touche ?

Agathe : C’est sûr ! Catherine est très inspirante pour d’autres femmes. À mon avis, ça contribue aussi à sentir une belle ambiance de travail chez Allande. 

 

LDDC : Comment vas tu apporter ta «patte» à la prochaine collection avec cette ligne de produits que Catherine te confie ?

Agathe : Je joue le contraste et casse les codes pour cette ligne de lingerie. J’allie un élastique large et punchy avec une dentelle fine et aérienne. Des bijoux et véritables pierres de Swarovski viennent ponctuer les produits comme des étoiles lumineuses.

Cette alliance s’adressera aux femmes modernes, audacieuses, et plutôt jeunes dans leur état d’esprit. Les formes sur lesquelles je travaille seront inhabituelles, avec des détails raffinés. Je cherche à amener les femmes classiques sur un terrain qu’elles ne connaissent pas encore. Les plus sportives ou casual seront aussi ravies de pouvoir porter une lingerie plus féminine. Je souhaite développer un produit qu’on ne trouve pas ailleurs !

 

travail agathe dupressoir collection PE19

travail agathe dupressoir collection PE19

 

LDDC : Comment se déroule la partie mise au point de tes produits ?

Agathe : Je remets à l’équipe de modélisme un 90C pour chaque forme de soutien-gorge et un 40 pour les bas, que j’aurai parfaitement mis au point. La gradation des autres tailles est fonction de ce standard et sera prise en charge par le reste de l’équipe, car mon stage sera terminé. 

 

LDDC : Une dernière question : 3 choses qu’on peut trouver dans ton sac à main ?

Agathe : Un crayon à papier et un petit carnet, comme ça je griffonne dès qu’une idée me traverse l’esprit. 

Mon téléphone, dont je me sers beaucoup en voyage. J’aime transposer une forme, un détail venu d’un autre univers à celui de la Lingerie. Dernièrement, j’ai fait quelques photos au musée Magritte à Bruxelles dont je sens qu’elles me resserviront. Je laisse le temps faire son chemin.

Enfin, il y a aussi toujours mes lunettes. 

 

 

LDDC : Merci, Agathe, pour cette interview et ce temps que tu as pris pour te présenter à nous, nous faire toucher du doigt ton univers et ta motivation à travailler le beau. Nous avons hâte de voir le résultat de ton travail exigent.

 

 

Rendez-vous au Printemps prochain, et bonne route à toi !

1 Commentaire | Mots-clés : , , , , ,